Entre Thaïlande et Sri Lanka mon coeur balance...

JOUR DE PLEINE LUNE

 

JOUR DE PLEINE LUNE, DURUTHU

ET UNE NOUVELLE CEREMONIE DES OFFRANDES A KANDY

Mercredi 19 janvier est jour de pleine lune, donc férié ; il célèbre aussi Duruthu,  marquant l'arrivée de Bouddha sur l'île. Nous avons été invités à nous joindre  à nos amis pour une cérémonie des offrandes donnée pour la 1ere femme d'Ajanaka, un de leurs frères qui vit au Canada. Elle a lieu mensuellement pendant la première année de la mort, selon la tradition bouddhiste.

Nous atteignons le temple, tout en haut d'une colline  avant le lever du soleil. Quatre moines vivent ici. Le plus jeune s'occupe à balayer les feuilles mortes de l'arbre sacré puis s'applique à ratisser la terre. Des vieilles femmes en habit blanc arrivent pour une journée de méditation.

Trois corbeilles de dons sont garnies de fruits, posées à côté des cadeaux ; un plateau d'offrandes pour Bouddha est préparé avec les premières portions de chaque plat apporté par chacun de nos amis.

Chacun prend place, adossé au mur, sur les nattes dépliées sur le sol du sanctuaire. Au centre de la pièce, une théière remplie d'eau et une tasse vide posée dans une assiette creuse. Le rituel de l'eau termine la cérémonie : Punya, son frère Emilaya et sa fille aînée s'assoient au centre. L'un deux verse doucement l'eau dans la tasse jusqu'à débordement, assurant ainsi à la défunte une meilleure place dans l'au-delà.

Retour dans la pièce principale pour se restaurer. Le moine supérieur nous prépare le thé, à Guy et moi ! C'est du jamais vu, même pour nos amis !  Il s'active en cuisine : pendant que l'eau bout, il dresse le plateau puis fait infuser le thé ; le plus jeune moine s'applique à remplir un sucrier avec autant d'application que pour balayer la cour ! Tout y est, même le petit pot de lait ! On fait des envieux !

Après le don aux moines qui se déroule dans la simplicité, ceux-ci peuvent manger dans la cuisine. Ils se prêtent volontiers aux photos.

A notre tour de faire honneur aux plats : riz, string hoppers, hoppers, curry et pol sambol, mangues et bananes... Je redemande du thé,  rien que pour avoir le plaisir de voir le moine chef le préparer !

9h. De retour en centre-ville, nous allons vérifier les horaires de train pour Bandulla et Nuwera Eliya. Les sacs sont bouclés. Nous quittons Kandy demain à 8h20 pour les hautes montagnes du centre...

Lien permanent
Publié à 06:18, le 23/01/2011 dans SRI LANKA 2011 le blog, Kandy
Mots clefs : duruthuCérémoniepleine luneoffrandes


CARNET DE ROUTE SRI LANKA : 4. KANDY

 Vendredi 14 janvier

 La nuit fut plutôt fraiche. Quel plaisir de revoir notre ami Asitha, le driver ; grandes embrassades et accolades ! Il pleut ici aussi… Dans l’après-midi, nous profiterons d’une accalmie pour nous promener tranquillement dans le centre, notant les changements, les constructions nouvelles : on est bien surpris de voir un grand centre commercial climatisé encore aux trois-quarts désert ! Devon est toujours là. Le Koffee Pot semble avoir changé de nom, mais reste une bakery.

UNE JOURNEE EXTRA - ORDINAIRE

Samedi 15 janvier

Beau temps ! Enfin ! 

Aujourd’hui est Thai Pongal, la Fête des Moissons hindoue qui rend hommage au dieu Soleil. On se fait une joie de connaître leurs traditions.

9h. Une famille tamoule voisine nous accueille. Dans le jardin, une marmite décorée, est posée sur le feu de bois. Un plat de riz de couleur variée attend, des fleurs dans un autre. Près du chandelier de l’encens brûle près de quelques offrandes. Sur la terre des dessins symboliques ont été tracés à la craie -kolam- Le pongal sera prêt à manger après -midi.

Nous partons accompagnée de notre amie Punya en bus pour le temple hindou…. Des kolams ont été tracés de part et d’autre de l’entrée du kovil (= temple hindou). Les fidèles ont revêtu de beaux habits Des femmes en sari ou salvar  tiennent des offrandes : une demie noix de coco contenant fleurs, feuille de bétel et un petit papier plié – un vœu je pense ? Nous pénétrons pieds nus dans le temple où les fidèles sont nombreux, certains papotent, assis par terre, en famille. D’autres prient, allant d’un autel à l’autre, chacun dédié à une divinité. Chaque statuette est décorée de petites fleurs et parfois drapée d’un tissu coloré. Devant la porte du temple, se déroule un cérémonial présidé par le « ministre». (Il y a 9 ministères chargés de représenter les confessions religieuses de l’île).

A l’intérieur les fidèles sont massés les uns contre les autres, la tête dirigée vers un panneau caché par un grand rideau jaune. Quand celui-ci s’est ouvert, une clameur sourde de ferveur s’est élevée, brève. Nous n’avons pas compris les rituels des brahmanes mais en avons pris plein les yeux. Quand les officiants sont passés parmi la foule, chaque fidèle marquait leur front d’un trait blanc avec la poudre présentée dans un plat. Un autre officiant recevait les vœux des fidèles attendant patiemment en file. 

Nous faisons les courses au marché avec Punya. Les prix ont grimpé et lorsqu’un commerçant nous voit à ses côtés, il cherche à vendre sa vanille ou ses épices au plus cher, ainsi 20 gousses de vanille passent de 600 à 300R….

Cybercafé, proche de Pizza Hut, the Prince of Wales. High speed. Très bons PC. L’endroit est connu et recommandé. Nous y avons vécu un moment inoubliable ! Les hasards de la vie….Les hasards du voyage ! Devant moi se penche une touriste française et me demande timidement si je ne serais pas misha ! Ah quelle surprise extraordinaire ! Françoise, avec qui j’avais échangé des mails via mon blog, est à Kandy pour trois jours  avec son mari ; elle est inscrite à ma newsletter et suit mes voyages avec intérêt. Et voilà que nous nous rencontrons ici, par le plus pur des hasards.   

Dimanche 16 janvier

Très beau ciel bleu. Soleil franc. Une journée tranquille en perspective. Le temps a passé sans faire grand-chose, et à 18h30 nous nous sommes préparés pour la soirée au restaurant du Queens Hotel. Le plus vieil hôtel de Kandy -168 ans-  nous a bien plu pour son ambiance d’une autre époque ; l’endroit chic pour dîner.Ce soir buffet international pour environ 930R. Le dîner fut agréable et nous avions commandé pour l’occasion une bouteille de vin rouge. Dommage le Médoc manquait en stock, mais le vin du Chili n’était pas mal. Un groupe de chanteurs chantaient à chaque table les chansons sur demande, comme il se doit dans un restaurant touristique où les groupes d’occidentaux sont majoritaires. Pour une fois nous avons passé outre car nous tenions à remercier ainsi notre amie sri lankaise pour son accueil.

Mardi 18 janvier

Chaude journée ensoleillée, et ciel bleu encore aujourd’hui. On farniente ! Un 3-wheel nous a amenés chez  Chutie, la sœur cadette, pour dîner. En route, nous notons de nombreux glissements de terrain, dus aux dernières pluies diluviennes. Les chocolats, et les bonbons que nous avons portés sont appréciés. Avant la tombée de la nuit, ils tiennent à nous faire voir le pont suspendu datant de l’époque coloniale britannique ; il enjambe Mahawale ganga, lequel fleuve traverse l’orphelinat des éléphants à Pinnawela et se jette aussi dans la baie de Trincomalee.

A notre retour, Nimal, le mari de Chutie, est en cuisine, la taille ceinte d’un sarong, il s’applique à couper en dés la papaye et les bananes pour la salade de fruits. Chutie nous a préparé un rice and curry copieux. Nous nous attablons seuls d’abord et mangeons avec les doigts selon la tradition. Chutie attend qu’on ait commencé pour  s’asseoir, père et filles en profitent pour regarder le feuilleton dramatique à la télé.

Avant de se quitter nous visionnons quelques photos prises par eux à Jaffna la semaine dernière (super beau temps et ciel bleu) : les traces spectaculaires de la guerre contre la LTTE nous effraient, tel ce château d’eau éventré, couché sur le sol, là un mémorial en l’honneur du héros qui s’est fait kamikaze pour sauver son pays. Bref, une soirée sympa au sein de cette famille.    

POYA DAY, DURUTHU

ET UNE NOUVELLE CEREMONIE DES OFFRANDES A KANDY

 

Mercredi 19 janvier

Ce jour de pleine lune célèbre Duruthu,  l’arrivée de Bouddha sur l’île. Jour férié donc. Nous avons été invités à nous joindre  à nos amis pour une cérémonie des offrandes donnée pour la 1ere femme d’un frère qui vit au Canada. Elle a lieu mensuellement pendant la première année de sa mort selon la tradition bouddhiste.

Dès 5h, nous nous levons pour partir à jeun en three-wheel pour le petit temple qui domine la ville. Il fait frisquet. Sur mes genoux une grosse bassine de string hoppers encore tout chauds, préparés par une voisine.Nous atteignons le temple avant le lever du soleil, Le site respire la sérénité, le long d’un cours d’eau et des plantations de thé. Un arbre sacré encerclé d’une vitrine de bouddhas trône au centre de la cour. 4 moines vivent ici, ils dorment au premier étage, en bas la cuisine et deux grandes pièces très sommairement meublées. Un moine ratisse balaye les feuilles mortes et s’applique ensuite à ratisser la terre de façon méthodique, de manière à dessiner des chevrons.Tous saluent le chef le moine supérieur en se prosternant à ses pieds. Des vieilles femmes en habit blanc viennent méditer  pour la journée dans une longue salle attenante.Mes amis posent les plats amenés par chacun sur une table, à côté des  récipents en inox utilisés par les religieux. Trois corbeilles de dons sont garnies  de fruits et un plateau d’offrandes pour Bouddha est préparé avec les premières portions de chaque plat. 

Dans le petit sanctuaire, chacun prend place adossé au mur, assis sur des nattes dépliées sur le sol carrelé. Au centre de la pièce, une théière remplie d’eau et une tasse sur une assiette creuse. Tous écoutent les prières du moine supérieur, mains jointes, et cela dure un certain temps, ensuite vient un long moment de silence. Le rituel de l’eau termine la cérémonie : Punya, son frère et sa fille aînée s’assoient au centre. Le frère verse doucement l’eau dans la tasse jusqu’à débordement, assurant ainsi à la défunte une meilleure place dans l’au-delà. L’eau représente un véhicule des prières.

 

Retour dans la pièce principale pour se restaurer. Le moine nous prépare le thé ! C’est du jamais vu, même pour notre amie !  Il fait chauffer de l’eau dans la bouilloire, dresse le plateau et fait infuser le thé ; un autre moine s’applique à remplir un sucrier avec autant d’application que pour balayer la cour ! Tout y est, même le petit pot de lait ! On fait des envieux !

Après le don aux moines qui se déroule dans la simplicité, ceux-ci peuvent manger dans la cuisine. Ils se prêtent volontiers aux photos.A notre tour de faire honneur aux plats : riz, string hoppers, hoppers, curry et pol sambol, mangues et bananes…Chacun mange debout mais nous assis sur un petit tabouret devant notre plateau. Je redemande du thé  rien que pour avoir le plaisir de voir le moine chef le préparer !

9h. De retour en centre-ville, nous allons vérifier les horaires de train à la gare. Le train pour Bandulla et Nuwera Eliya part à 8h20. Les tickets de seconde ne sont à la vente que demain.

Lien permanent
Publié à 12:22, le 20/01/2011 dans LE CARNET DE ROUTE SRI LANKA, Kandy
Mots clefs : cybercafealms ceremonyrituelstemple


UNE JOURNEE EXTRA - ORDINAIRE

 

Beau temps ce samedi, enfin !  Aujourd'hui est Thai  Pongal, une fête importante pour les Tamils qui sont hindous. On se fait une joie de connaître leurs traditions.

9h. Une famille tamoule voisine nous accueille. Dans le jardin, l'eau bout dans une marmite décorée, posée sur le feu de bois à même le sol. Un plat de riz sauvage, des fleurs,attendent dans un plat. Près du chandelier de l'encens brûle ; quelques offrandes sont posées à côté, dont des bananes. Sur la terre des dessins symboliques ont été tracés à la craie - des kolams- Le pongal, une fois cuit, sera partagé après -midi par toute la famille.

 

 

 

Nous partons accompagnés de notre amie Punya en bus pour le temple hindou Pulliar Kovil.... Des kolams ont été tracés de part et d'autre de l'entrée du gopuram, la tour d'entrée. Les fidèles ont revêtu de beaux habits. Des femmes en sari ou salvar  tiennent des offrandes : une demie noix de coco contenant fleurs, feuille de bétel et un petit papier plié - un vœu je pense ? Dans le temple, les fidèles sont nombreux, certains papotent, assis par terre, en famille. D'autres prient, allant d'un autel à l'autre, chacun dédié à une divinité. Chaque statuette est décorée de petites fleurs et parfois drapée d'un tissu coloré.

 

 

 

 

Devant la porte du temple, se déroule un cérémonial présidé par le ministre affecté à Kandy et sa région. Nous n'avons pas compris les rituels des brahmanes mais en avons pris plein les yeux. Quand les officiants,torse nu et ceint d'un sarong blanc, sont passés parmi la foule, chaque fidèle marquait leur front d'un trait blanc avec la poudre présentée dans un plat. Un autre officiant recevait les vœux des fidèles attendant patiemment en file.  Tout concourt à rendre  l'atmosphère magique à mes yeux, renforcée par les sons du tambour, et l'odeur de l'encens

.

 

En fin de matinée, nous faisons les courses au marché avec Punya et lorsqu'un commerçant nous voit à ses côtés, il cherche à vendre sa vanille ou ses épices au plus cher, ainsi 20 gousses de vanille passent de 600 à 300R.....

Au Prince of Wales, un cybercafé -High speed- nous y avons vécu un moment inoubliable !

Devant moi se penche une touriste française et me demande timidement si je ne serais pas ...Misha ! Ah quelle surprise extraordinaire ! Françoise, une voyageuse avec qui j'échange des mails depuis quelques mois, via mon blog, est à Kandy pour trois jours  avec son mari ; elle est inscrite à ma newsletter et suit mes voyages avec intérêt. Et voilà que nous nous rencontrons ici, par le plus pur des hasards.

Les hasards de la vie....Les hasards du voyage ! On adore toutes les deux ! Bonne continuation au Sri Lanka,Françoise  et peut être nous reverrons nous vers Bentota, qui sait ?

Lien permanent
Publié à 10:58, le 18/01/2011 dans SRI LANKA 2011 le blog, Kandy
Mots clefs : cybercafefestival hindoumarché


CHASSES PAR LA MOUSSON

Eh oui.... nous vous ecrivons de KANDY ou nous sommes arrives hier a 19h en bus .... ce n'etait pas prevu si tot ! Quelques explications :

Apres  s'etre installes dans une guesthouse tres sympathique pour un prix imbattable ( Lake View,  : chambre double avec AC, eau chaude 2000r), on a passe le reste du temps a ecouter tomber la pluie, mais not singing in the rain....on dechantait plutot. le lendemain nous avons pu visiter le site historique (Unesco) sans pluie  ni soleil, mais ideal pour 4 h de visites en tuk tuk. Description dans le carnet de route que je devrais bientot mettre en ligne avec les infos pratiques pour les futurs voyageurs !!!!

Dagoba

 

Les inondations faisaient l'objet de curiosite, surtout sur le pont ou les  maisons alentours etaient a moitie sous l'eau, et quel courant... impressionnant. Route impraticable pour le site de Mihintale , donc pas de bus. Non ....ce n'est pas un pretexte pour echapper aux quelques 1850 marches de granit glissant. Tant pis, on se donnera une autre occasion de revenir une autre annee.

Le lendemain, depart en bus pour le nord est .... Trincomalee, par deux bus via Habarana, vu que la route directe etait aussi inondee, un pont detruit etc. Trajet sous la pluie. Tres mauvaise route apres Kantale, route encore longee par des abris de camouflages militaires encore utilises, malgre la cessation de la guerre. Region pauvre et beaucoup de maisons detruites.

Le tuk tuk nous emmene a Uppuveli beach plus proche de la grosse ville, car il se fait tard pour reprendre un bus pour Nilaveni une jolie plage. Notre choix va a Regish French Garden Guesthouse, face a la plage, et la mer houleuse. (pas Internet ici).

Bye bye le snorkeling et la bronzette! N'y pensons plus. Pas de touristes ici sauf un autre couple de Francais qui arrive plus tard. Balade profitant d'une accalmie, en croisant une dizaine de ...vaches , et les corneilles. La pluie n'a cesse jusqu'au lendemain et on avait deja pris la decision de repartir des le lendemain pour ne pas moisir ici ! 

 

Big problem au reveil et une petite surprise... une vache avait du venir s'abriter sur notre terrasse laissant en remerciements une jolie bouse ronde...juste a cote de mes sandales  ! Sympa non?

Le big problem ? Encerclee par l'eau ...la guesthouse ! les chemins d'acces et les autres inondes, de l'eau jusqu'en haut des cuisses... Sebastian, le jeune qui devait nous emmener a la gare routiere a pris des photos impressionnantes que je mettrais sur le site cette semaine. Dernier recours partir par la plage et rejoindre un autre chemin praticable, repere par Guy dans la matinee. Le sac a roulettes a donc bien rempli son role, se transformer en sac a dos, et nous voila partis a pied, charges comme des mulets sous la pluie. On a fait appeler un tuk tuk d'unhotel que l'on a pu rejoindre, et hop en route. via des paysages unondes de part et d'autre. Un bus est parti  a 13h40 , arrivant a Kandy a 19h!   Personne n'a jamais vu un tel temps a cette periode au Sri Lanka. Un peu de pluie ici aussi, qui a cause des glissements de terrain causant meme 14 morts il y a quelques temps.  Nous passerons  6 nuits ici , vivant a la srilankaise chez notre amie Punya.  je devrais bientot pouvoir charger mes photos , encore un peu de patience !

de grosses bises a tous... envoyez nous un peu de soleil LOL et mille mercis pour vos commentaires sympas.

Lien permanent
Publié à 14:05, le 14/01/2011 dans SRI LANKA 2011 le blog, Kandy
Mots clefs : guesthousespluie


Qui suis-je ?


Un voyage de trois mois et demi, d'abord au SRI LANKA où nous retrouvons nos amis et découvrons des régions à nouveau accessibles, puis en THAILANDE, du Triangle d'Or aux plages paradisiaques du sud, sur la côte de la mer Andaman. Nos enfants se joignent à nous pour un petit bout de chemin.

Mes albums

La carte des lieux visités



LES CARNETS DE MISHA
SRI LANKA 2009
TRIP ADVISOR
ELEPHANTS AU SRI LANKA
PLANTATIONS DE THE AU SRI LANKA - album

«  Octobre 2018  »
LunMarMerJeuVenSamDim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031 

Newsletter

Saisissez votre adresse email

voyage
hotel